Un film à voir : « plus là pour personne » de Jean-Laurent Chautems

affiche

« Plus là pour personne », sorti en salles le 27 janvier à Genève, est le premier long-métrage du jeune réalisateur Jean-Laurent Chautems. Il sort aujourd’hui Lausanne, aux Galeries du cinéma. C’est un film de fiction suisse, produit, tourné, monté en Suisse entre Genève et Neuchâtel, le réalisateur est neuchâtelois d’origine, et la musique est celle de Kera, groupe de trip-hop electro de Neuchâtel.

Si je parle de ce film et que je vous encourage à aller le voir, ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un film helvête, puisque je ne suis pas pour promouvoir à tout prix le cinéma de mon pays qui peut être très ennuyeux, qui souvent manque cruellement de scénario, et dont le jeu des acteurs laisse souvent à désirer… Mais « plus là pour personne », – qui a été récemment l’objet de critiques très mitigées, entre les louanges d’Olivier Delhoume sur Radiocité, les compliments de Thierry Jobin, et le venin de Raphaël Wolff – a de spécial qu’il est emprunt d’un climat omniprésent, celui du doute, de la remise en question totale de l’individu, qui vous fait ressentir un réél malaise. Ce malaise, pourquoi aller au cinéma pour le ressentir? me direz-vous… Eh bien parce que justement, la plupart d’entre nous le mettons chaque jour de côté pour que nos vies puissent suivre leur cours et que nos responsabilités envers les autres, nos engagements, nos emplois, puissent être respectées. Et mine de rien, ça fait du bien de prendre une heure et vingt-cinq minutes pour vraiment y faire face.

La forme du film a beaucoup été relevée dans les diverses critiques, soit en bien, soit en mal; on parle de cette image monochrome, glaciale, entre le gris et le bleu pétrole, totalement désaturée… On parle aussi du travail sur le point, sur la profondeur de champ, des plans où les personnages passent du flou au net, dans lesquels ils évoluent à l’intérieur du cadre, comme enfermés qu’ils sont dans leurs existences. Pour ma part, j’accorde beaucoup d’importance au fond, à ce que le film « dit », à son message. Et dans « plus là pour personne », il s’agit réellement d’une réflection profonde sur des choix de vie, sur ce moment charnière où des décisions doivent être prises et ce sont celles qui peuvent tout changer.

Fiche technique :
Catégorie: fiction; genre: drame; durée: 85 minutes; version originale: français; année: 2009; réalisation: Jean-Laurent Chautems; Scénario: Jean-Laurent Chautems; assistant réalisation: Antonin Schopfer; image: Aldo Mugnier; son: Eric Ghersinu; musique: Kera et André Joie; montage: Jean-Laurent Chautems Production: PS Productions; producteur délégué et exécutif: Xavier Grin; co-production: ADR Productions Pascal Verroust (F), Télévision Suisse Romande; distribution suisse: Moa Distribution; comédiens: Caroline Gasser, Yvon Back, Felipe Castro, Alice Rey; Jean-Charles Fontana, Jean-Christophe Nigon

Synopsis
Tout commence par un accident. Le croisement mal négocié entre une voiture et une moto. Le croisement, en fait, de plusieurs destins. Ceux d’un couple en déliquescence, d’un jeune homme désabusé, d’une jeune fille à la recherche de l’enchantement, d’un vieil homme entré en résistance. Finalement, l’accident se révèle être celui de la vie, à laquelle on renonce, ou pas.

Et comme j’étais à Soleure pour la première suisse du film lors des « Journées de Soleure », j’ai ramené quelques images, quelques moments sympa pris un peu « à l’arrache » entre le Solheure, le resto Baseltor et la Reithalle… Ici, une interview sympa de Christophe Farine, bassiste et programmeur du groupe Kera, ami de longue date de Jean-Laurent.

Une journée au Festival de Soleure, pour la première suisse de « Plus là pour personne » de Jean-Laurent Chautems. Le groupe Kera était là aussi, pour le concert qui a suivi la projection du film. Kera est l’auteur de la musique du film de Jean-Laurent.
Interview de Jean-Laurent, de Christophe Farine, et quelques bons moments!
Entre La Reithalle, le Solheure et le restaurant Baseltor.

Plus là pour personne sort mercredi 27 janvier à Genève; une avant-première en présence du réalisateur a lieu jeudi 28 janvier aux Galeries du Cinéma à Lausanne, suivie dès 22h00 par un concert de Kera au Loft Café

Ici, une interview au Solheure du comédien Felipe Castro, Gregor dans le film.

Pour le première suisse de « Plus là pour personne », quelques.uns des comédiens étaient présents au festival du cinéma suisse, « Les Journées de Soleure ». Ce deuxième épisode est une interview du comédien Felipe Castro qui incarne Gregor, le rôle principal du film de Jean-Laurent Chautems.

« Plus là pour personne », un film de Jean-Laurent Cheutems, PS Productions, Moa Distribution, musique de Kera.

Ici, aussi, au Solheure, Jean-Christophe Nigon, un comédien qui a de la bouteille et qui tourne beaucoup en Allemagne et en Suisse-alémanique.

Pour la première suisse de « Plus là pour personne » aux Journées de Soleure, une partie de l’équipe du film était présente. Un concert de Kera qui a composé la musique du film a été organisé au Solheure.

Une interview avec Jean-Christophe Nigon, acteur, qui joue Philippe dans le film de Jean-Laurent Chautems.

Interviews, images et montage : virginie allflatt
Images du concert : Eliane Gervasoni et Alain Bottarelli Musique de Kera
Extraits de « Plus là pour personne »
« Plus là pour personne » sort le 3 février à Lausanne
Moa Distribution, PS Productions

Interview de Jean-Laurent Chautems lors du festival de Namur, le FIFF, par Cécile Rittweger

Interview de Xavier Grin, producteur (PS Production), lors du festival de Namur, le FIFF, par Cécile Rittweger

Kera

Kera

Formation: Christophe Farine, Nicolas Pittet, Sébastien Gosteli

Site officiel
Concerts prévus : le 25.02.2010 à 20:00 au QueenKongClub, Neuchâtel
La page Facebook
myspace

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s