Archives pour la catégorie Uncategorized

In Mail and Co. Lies the Infinite Sadness [EN]

Why is this that with all the « love » around, we still manage to be so infinitely sad?

The vast panel of communicating tools offered by the (not-so-new-anymore-) web « 2.0 » are said to work on a « love » basis. It can be argued that we could put in the « love thy neighbour » box the various acts of « going towards », show interest for, « follow », communicate with, reply to, and « see » more and more people. It is even a « love » that becomes overwhelming : hundreds of loving contacts poking you, messaging you, requesting to be friends with you, commenting on your statuses and sending notifications emails that make your computer (or mobile) go boing ! bip ! pop ! and the loudest the choir gets, the more loved and appreciated you are. You’re on the brink of singing « Love is all around » along with the cacaphony.

Word is out that this « love » could save the world and relaunch a dying economy. This is the global community work, peer-to-peered and crowd-sourced made possible by these revolutionary tools. This love evolves in an altered space-time in which the globe has become merely a multifonctional platform owned by Google. So if the world is brought to me by Google, Loïc Le Meur’s smile should convince me, right ? Shoudn’t I be perfectly happy as I check my Gmail page ? Well there I would use the « flag » button, and as selected reason, not finding anything suitable like « unrealistic and highly hypocritical content for YOU, pal ! » I’d shut down the laptop.

In a world where communication is polymorphic and continuously flowing with words, sounds and images, what strikes me with shock is the amount of infinitely sad people in these « social networks ». I now perceive my contacts and their tweeting and beeping words totally differently : when a few months back as an enthousiast and newbie I saw all this as a funny distraction for happy people, it all shifted abruptly to S.O.S. sent in the vast cybernetic ocean. I read them, sometimes reply to them, but they usually do not expect any answer. They are « statuses » merely hiding the one and terrible anguish of disappearance, that could be translated as « Here I am, do not forget me, I exist ». As for the famous Twitter’s « What are you doing? » question, I’m sure that the « Crying on my own and wanting to shoot myself » reply is not mine only when I force myself to not send it with all the strength I got left. I know it is yours, too. Sometimes or often. And as a strategy to avoid sending those dreadful words, we can’t shut up talking to « no one in particular » about nothing, thus filling up billions of teras on all possible frequencies.

But when it comes to talking to « someone in particular » and say what it is that is eating us…
well…
There’s no one on the line.

Hommage à Kevin Smith / a tribute to Kevin Smith

Rachael Joy qui s’occupe de l’émission interactive Newspop sur Seesmic a lancé une conversation il y a quelques jours intitulés « Kevin Smith fans? » afin de demander des contributions de seesmiqueurs en hommage au réalisateur de Clerks, Mallrats, Chasing Amy, Jay and Silent Bob, Dogma et Clerks 2. La raison pour laquelle Racheal fait participer la communauté de Seesmic est la suivante : mardi prochain, elle-même et Vinvin vont aller à Los Angeles à la cérémonie du Vision Fest organisée par la Film Makers Alliance qui va apparemment remettre un prix à Kevin Smith.

Sur ce, forcément que Seb et moi avons répondu qu’on était des grands fans, puis nous avons décidé de faire une séquence qu’elle pourrait utiliser pour le montage qu’elle montrera à Kevin Smith. Nous avons donc passé une journée à La Croix Sur Lutry à faire les imbéciles devant une porte de garage et sous la pluie, moi grimée en Silent Bob et lui en Jay… Techniquement : on a filmé devant la porte de garage de la maison des parents de Sébastien, avec la webcam de mon MacBook posé dans une tente Kechua (je le jure!) car il pleuvait des cordes… On a fait deux ou trois prises de nous en train de vaguement lipdubber la chanson de Jay and Silent Bob, puis deux ou trois plans d’inserts en plan rapprochés, et Seb a ensuite fait de la magie en post-prod : il nous a intégrés dans le décor du film! La devanture de magasin est celle de Clerks 1 pour les fans qui connaissent c’est évident… Photo trouvée sur Flickr… Puis petit effet spécial pour la flamme monstrueuse et « voilà » !

Le Thread sur Seesmic:
[Offline : n’existe plus!]

Le résultat :

« Aide Wall-E à garder la planète propre »




Affiche recyclage

Originally uploaded by mistressofthewebvp

En allant prendre le bus 9 cet après-midi à l’arrêt Saint-Paul à Lausanne, j’ai vu cette affiche qui mélange subtilement la publicité pour un succès garanti des studios Pixar (d’ailleurs je me réjouis trop d’aller le voir 🙂 ) avec un message écolo. Wall-E étant un robot chargé de nettoyer le terrain vague qu’est devenue la planète Terre peu avant que les Humains ne l’abandonnent, quelle meilleure image porteuse les groupements de recyclages en Suisse pouvaient-ils trouver pour faire passer le message?

Je trouvais ça marrant…